L’amour de l’ancien dans le Grenier de Zéline

Posted on 28 avril 2011

0



 Article à retrouver dans le magazine Pays Comtois Numéro 93 (20 novembre 2010– 20 janvier 2011) 

 
 
Commandez ce numéro ainsi que les anciens magazines du Pays Comtois : en ligne ou par bon de commande.

 C’est au fond de la Haute-Saône à Grandvelle, entre Vesoul et Gray, que se cache depuis quelques mois, le café-brocante de Sandrine. Dans un cadre d’exception, elle a su allier charme, romantisme et poésie avec une passion : celle de la chine. Souvenir des belles choses, remise de l’ancien au goût du jour… Bienvenue dans un lieu où l’on prend plaisir à remonter le temps.

 

Au rez-de-chaussée d’une gentilhommière du XVIIIe siècle, poussez la porte du Grenier de Zéline. Dans cette brocante charmante, la vaisselle ancienne, le linge des grands-mères, les petits meubles et les objets d’antan s’exposent sous vos yeux. Dans vos oreilles, « What A Wonderful World » de Louis Amstrong (avant que ne s’enchaînent jazz, pop et chansons françaises des années 50). Ce « monde merveilleux », c’est celui de Sandrine, chineuse depuis son plus jeune âge. Dans le grenier de Zéline -sa grand mère maternelle-, elle se souvient des étés et week-ends de fouille dans cette belle demeure. « J’avais 12 ans et c’est là que le virus m’a pris, confie-t-elle. Le grenier, les armoires, les placards étaient mes terrains de jeu favoris ». Aujourd’hui, la petite fille a bien grandi et c’est dans cette maison familiale, chargée d’histoire -elle a été bâtie par Philippe Brun De Maizière conseiller et avocat du roi de 1727 à 1737-, acquise par la famille en 1978, qu’elle a eu l’envie de faire partager cette passion.

Une parenthèse dans notre société

 « Cette maison est grande, j’ai voulu la faire vivre tout en mettant en avant mon goût de la chine ». Pour dénicher ces objets, pas besoin de voyager jusqu’en terres asiatiques. Dans les brocantes et vides greniers de la Haute-Saône et du Doubs, Sandrine Sandretti trouve son bonheur. « Je ne recherche jamais quelque chose de précis, mais je fonctionne par coup de coeur ». Ainsi, elle amasse des objets par centaine : boîtes de publicités, brosses, verres, miroirs, argenterie, lampes des années 30-40, vaisselle ou encore linge brodé, déambuler dans le grenier de Zéline, c’est forcément poser son regard de longues minutes sur chacune de ces pièces, chargées d’histoire. Du XVIIIe siècle au premier quart du XXe, ces petites pépites (mis en vente à des prix raisonnables) vous plongent dans le passé. Du souvenir à la nostalgie, l’atmosphère romantique apaisante transporte les visiteurs qui viennent par plaisir ou pour chiner. Cette époque là semble révolue, un temps où l’on semblait guère se soucier des minutes qui défilent. Une parenthèse dans notre société du XXIe siècle que vous pouvez prolonger, à l’extérieur. Sandrine vous propose en été, de profiter de sa terrasse et du charme de la gentilhommière, le temps d’une boisson et d’une pâtisserie maison. Comme décor, des cucurbitacées dans un panier, une balançoire accrochée à un arbre, un lit en fer forgé, des bougies et des fleurs colorées. Et comme seule envie, d’y rester.

  

Une soupe de terroir et d’artisanat

Lancer son café-brocante n’est pas chose aisée. Surtout en Haute-Saône, un département qui a encore du mal à attirer de nombreux touristes. D’autant plus que le village de Grandvelle n’est pas idéalement placé. C’est pourquoi Sandrine s’est associée à une dizaine de partenaires qui proposent depuis ce été « la Soupe aux cailloux », un parcours découvert art, terroir et détente. « Ce concept permet aux gens, de se promener dans notre région et d’y découvrir ses savoir faire », explique-t-elle. Pour un euro, un passeport vous sera remis ainsi qu’un bracelet. Ainsi, lors d’une visite chez chacun des participants (verger, restaurant, galerie d’art, moulin, artisan…), une perle vous sera donnée. Une idée qui compte bien faire venir davantage de visiteurs et qui témoigne surtout de la volonté des acteurs locaux à se réunir et à prendre les devants pour faire connaître leurs activités.

Y aller :

Brocante Le Grenier de Zéline – 15, rue Nicolas Perrenot – Grandvelle. Entrée libre. Horaires d’ouverture : mardi, vendredi, samedi et dimanche de 15h00 à 18h00 (et de 15h à 19h en été) ou sur RDV par téléphone au 06 07 39 96 07.

Courriel : legrenierdezeline@free.fr; Site internet : http://legrenierdezeline.com

Texte et photos : Simon Daval

Publicités